IOMA

Depuis le 18 novembre 2020, la certification Interpréter une œuvre de musiques actuelles (IOMA) est enregistrée au Répertoire Spécifique (RS).

Cette certification vise à certifier les compétences techniques et artistiques nécessaires au·à la musicien·ne interprète des musiques actuelles souhaitant exercer dans les secteurs du spectacle vivant, de l’industrie phonographique et de l’audiovisuel.

Elle permet au·à la musicien·ne interprète d’acquérir et de faire reconnaitre ses savoir-faire et compétences professionnels dans les musiques actuelles et d’accroitre ainsi son adaptabilité aux différentes activités professionnelles.

La certification IOMA se compose de 8 compétences, évaluées à l’issue d’une formation spécifique dans l’un des organismes de formation partenaires de la FNEIJMA.

La certification IOMA est une marque en cours de dépôt à l’INPI et seule la FNEIJMA peut la délivrer et habiliter des organismes de formation à préparer des candidat·es.

Si vous souhaitez plus d’informations, vous pouvez nous contacter par email.

IOMA à l’issue de la formation

Pour obtenir la certification IOMA, il est nécessaire de suivre un cursus de formation, adapté à chaque individu, au sein d’une des écoles partenaires de la FNEIJMA, qui répondent à des critères qualité stricts.

Pour obtenir le guide détaillé de la certification IOMA, contactez votre organisme de formation partenaire.

Calendrier 2021

Épreuves d’admissibilité : du 22/02 au 05/05/2021
Épreuves de contrôle continu : du 06/04 au 17/05/2021
Épreuves écrites : le 04/06/2021
Épreuves de mise en situation pratique : du 23/06 au 02/07/2021

Résultats : août 2021

Ces dates sont données sous réserve de modifications.

Inscription 2021

À partir de cette page, vous pouvez procéder à votre inscription à l’examen pour l’obtention de la certification IOMA. Cette page d’inscription est réservée aux candidat·es ayant suivi une formation (pas de candidat·es libres, ni de VAE).

Les inscriptions et ré-inscriptions 2021 ouvriront le 1er mars 2021 et se clôtureront le 15 avril 2021.

En savoir plus

Modalités d’inscription 2021

Pour se porter candidat·e aux épreuves, il faut :

  • Être stagiaire d’une école adhérente et partenaire de la FNEIJMA,
  • Passer les épreuves d’admissibilité organisées au sein de l’école dont vous êtes stagiaire,
  • S’engager à répondre au questionnaire FNEIJMA portant sur votre parcours professionnel,
  • Avoir lu et approuvé le règlement de l’examen,
  • S’inscrire impérativement avant la date limite (15 avril 2021),
  • Envoyer au responsable pédagogique de votre école un chèque à l’ordre de la FNEIJMA d’un montant de 110 euros si vous souhaitez passer uniquement la certification IOMA. Si vous souhaitez passer en parallèle les épreuves du MIMA (lien page MIMA), le montant à régler sera de 130 euros.

Si toutes ces conditions sont remplies, vous pouvez procéder à votre inscription ou réinscription.

Toute demande d’information ou question doit impérativement être adressée à votre organisme de formation. La FNEIJMA ne pourra répondre directement aux candidat·es.

Candidat·es 2021

Vous êtes inscrit·e aux épreuves de la certification IOMA après avoir suivi une formation au sein d’une école partenaire ?

Retrouvez ici les informations utiles.

Toute demande d’information ou question doit impérativement être adressée à votre organisme de formation. La FNEIJMA ne pourra répondre directement aux candidat·es.

En savoir plus

Retrouvez dans notre guide (disponible auprès de votre organisme de formation) toutes les informations concernant la certification IOMA et le déroulement des épreuves.

Épreuves de contrôle continu 2021

Les sujets et périmètres des épreuves de contrôle continu sont disponible auprès de votre organisme de formation.

Les épreuves concernées : adaptation d’un extrait musical / fiche technique / partition.

24 écoles adhérentes de la FNEIJMA forment actuellement à l’AMMA et à la certification IOMA

2020 certifié·es MIMA (1997-2021)
94 certifié·es IOMA (2021)

79% de réussite au MIMA (chiffres 2021)
85% de réussite au IOMA (chiffres 2021)

86% des titulaires du MIMA sont inséré·es dans le secteur des musiques actuelles dans les 2 ans suivant l’obtention du titre (moyenne sur les titulaires 2016-2019)