Que recouvrent les appellations formation professionnelle, formation initiale, formation continue, formation loisir, formation amateur ?

La formation professionnelle recouvre les champs de la formation initiale et de la formation continue (également appelée formation professionnelle continue). La formation professionnelle est le processus d’apprentissage qui permet à un individu d’acquérir le savoir, le savoir-faire et le savoir-être (capacité et aptitude) nécessaires à l’exercice d’un métier ou d’une activité professionnelle. La formation professionnelle peut donc relever de la formation continue comme de la formation initiale.

Ce sont les publics auxquels elle est adressée qui détermine s’il s’agit de formation initiale ou de formation continue.

La formation initiale concerne les étudiant.es qui n’ont pas quitté le système éducatif. Ainsi, seules les personnes sous statut scolaire ou universitaire ont accès à ce régime de formation. La formation initiale concerne trois types d’enseignement :

  • L’apprentissage (CFA)
  • L’enseignement professionnel (lycées professionnels)
  • L’enseignement supérieur (grandes écoles et université)

La formation initiale peut être gratuite (écoles et universités publiques) ou payante (écoles et facultés privées).

Un.e sortant.e de formation initiale est une personne qui a terminé ses études depuis un an sans avoir connu auparavant une interruption de ses études de plus d’un an.

La formation continue s’adresse aux diplômé.es depuis plus de deux ans, aux salarié.es, aux indépendant.es, aux professions libérales, aux demandeur.euses d’emploi et aux retraité.es. Elle s’adresse aussi aux étudiant.es évoluant dans le cadre d’une formation en alternance.

La formation continue est payante. Elle peut être financée, selon les cas, par des fonds publics ou mutualisés (OPCO, Régions, Pôle emploi…), par le CPF ou sur des fonds propres.

La formation loisir ou amateur, comme son nom l’indique, ne relève pas du champ de la formation professionnelle. Elle est destinée aux publics, mineurs et majeurs, qui ne développent pas de projet professionnel dans la compétence à laquelle ils sont formés. La formation loisir ou amateur ne peut pas être financée au titre de la formation professionnelle continue par des fonds publics, mutualisés ou par le CPF, elle doit être financée sur fonds propres.