Le/la candidat.e ne valide pas la totalité des 3 blocs de compétences, quelles sont les conséquences ?

Le/la candidat.e n’obtient pas le titre MIMA. Cependant, lorsqu’un bloc de compétence est validé, il l’est définitivement et pour une durée illimitée. Une attestation de validation de bloc de compétences lui est alors délivrée.

Le/la candidat.e dispose d’une durée illimitée pour obtenir les autres blocs non validés et le titre MIMA, sous conditions :

Lorsque le/la candidat.e ne valide pas un bloc de compétences, il /elle conserve le bénéfice des notes supérieures à 10/20 acquises au sein de ce bloc pendant 3 ans :

  • Il/elle a alors la possibilité de repasser les épreuves correspondant aux compétences non validées lors d’une session d’examen ultérieure.
  • Passé ce délai de 3 ans, le/la candidat.e perd le bénéfice de ses notes acquises et doit se représenter à l’intégralité des épreuves pour valider le(s) bloc(s) de compétences non validé(s).

Dans tous les cas, le/la candidat.e n’ayant pas validé un ou plusieurs blocs de compétence du titre MIMA n’a la possibilité de repasser les épreuves correspondant aux blocs non validés quaprès avoir suivi une formation complémentaire dans un organisme de formation habilité par la FNEIJMA, et sa réinscription à l’examen doit obligatoirement être validée par un.e référent·e pédagogique.

Par ailleurs, lorsque le bloc 1 n’est pas validé, le/la candidat.e doit impérativement repasser l’épreuve préalable d’admissibilité.