Faut-il un certificat de signature numérique pour répondre aux appels d’offre publics ?